Assassinat d’Habib Dodo: 14 ans d’impunité selon le PCRCI

Le 23 juin 2004, , l’un des fondateurs de l’ (alors nouveau mouvement rival de la ) était tué par des éléments de la , sur le campus de Cocody (Abidjan). 14 ans d’impunité de Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara, pour des « criminels connus », selon le , secrétaire du Parti communiste révolutionnaire de Côte d’Ivoire ().

Abib Borice Dodo, premier secrétaire de la jeunesse du PCRCI, torturé et assassiné par les fescistes le 23 juin 2004. Un combattant au service de son peuple, une référence pour la jeunesse révolutionnaire de Côte d’Ivoire.

Le 23 juin 2004, à 13 h, les fascistes à la direction de la FESCI de feu Kuyo serges, ont enlevé notre camarade Abib Dodo à Yopougon, l’ont transporté au campus de Cocody, l’ont torturé et mis à mort.

« 14 ANS APRÈS CET ASSASSINAT, BIEN QUE LES CRIMINELS SOIENT CONNUS, CE CRIME EST RESTÉ IMPUNI. BIEN QU’INTERPELLÉE À PLUSIEURS REPRISES PAR LE PCRCI, LA JUSTICE SOUS LE POUVOIR OUATTARA NE SE SENT PAS CONCERNÉE »

La seule raison est qu’il avait choisi de rompre avec une FESCI d’alors, transformée par certains de ses dirigeants, en une organisation mafieuse au service des hauts bourgeois au pouvoir. Il avait choisi de s’organiser dans une organisation, autre que la FESCI, l’AGEECI, pour la défense des libertés et du bien être social dans le monde estudiantin.

Abib Dodo crime impuni depuis 14 ans

23 juin 2018, 14 ans après cet assassinat, bien que les criminels soient connus, ce crime est resté impuni. Bien qu’interpellée à plusieurs reprises par le PCRCI, la justice sous le pouvoir Ouattara ne se sent pas concernée.

A l’occasion de la commémoration de son assassinat, le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) informe sa famille biologique, ses amis, les démocrates, les révolutionnaires, les élèves et étudiants combattants pour la liberté et le bien être social dans le monde estudiantin, qu’il organise une manifestation le samedi 21 juillet 2018 pour lui rende un vibrant hommage.

Abidjan le 23 juin 2018

Achy Ekissi
Secrétaire général du PCRCI

Related posts:

Dr Doumbia Major : Pourquoi Alassane Ouattara refuse de faire modifier l'Article 35 ?
Exclusif : Dr Doumbia Major annonce son retour en Cote d'ivoire et il se prononce sur ses 17 ans d’e...
Sénat en Côte d'Ivoire : une juriste fait des révélations sur les intentions cachées de Ouattara

Partagez cet article

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion