Franklin Nyamsi : un imposteur qui usurpait le titre de professeur d’université

C’est plus fort que lui, il souhaite porter ce titre. Il ne peut s’empêcher de tricher. Et pourtant il est bien conscient que ce n’est pas son statut à lui. Et alors, ses amis usurpent bien sous d’autres cieux non ? Ils sont devenus chefs, présidents, et autres gradés militaires. Et pourquoi pas lui ? Non ça ne sera pas lui, les camerounais n’admettent pas ça ! et moi ma résolution pour 2015 ? C’est de dénoncer direct !!!

NYAMSI S’EST ENCORE PRESENTE ET A SIGNE COMME PROFESSEUR AGREGE…

Le titre académique de professeur est réservé au titulaire d’une chaire dans une discipline donnée  : C’est le grade et le titre suprême dans le domaine académique .

Ce soir du 04 janvier, comme à mon habitude, je viens m’enquérir des nouvelles du pays. Malheureusement, je tombe sur ce titre « Condoléances fraternelles du Prof Franklin Nyamsi… ». Et à la fin du texte, je lis :

« Franklin NYAMSI Professeur Agrégé de Philosophie, Université de Rouen. Docteur en Philosophie de l’Université Charles de Gaulle-Lille 3 Chercheur au Laboratoire Savoirs, Textes et Langage. UMR 8163. »

Je me suis dit, pourquoi ce monsieur a-t-il un tel trouble de l’image de soi ? Comment l’aider à ce voir comme il est ? Alors, j’ai pensé qu’en mettant aux yeux ses propres aveux il se rendrait à l’évidence.

…POURTANT IL AVAIT AVOUE DANS UNE VIDEO RECENTE SON IMPOSTURE…

Le 22 Août 2014, voici ce que déclarait Nyamsi Franklin dans UN DIALOGUE à avec Thierry Ngogang, journaliste à STV, à propos de son statut professionnel. Pour ne pas perdre votre temps à écouter le verbiage inutile de cette personne, vous pouvez aller directement à la cinquante et unième minute. De sa propre bouche, il avoue être uniquement agrégé des lycées (bac+5) c’est-à-dire l’équivalent de nos PLEG de philo au Cameroun. Est-ce donc possible qu’entre le 22 août 2014 et le 04 janvier 2015 (date de la parution de son dernier article), Nyamsi Franklin soit devenu Professeur agrégé des universités sans passer par la case maître de conf, sans article de recherche, sans HDR? La réponse est non. Il n’est même pas encore Maître de conférences. Etre qualifié

sur la liste des maîtres de conférences, veut simplement dire qu’en raison de votre doctorat, vous pouvez postuler pour être recruté en qualité d’enseignant chercheur dans une université. Or Nyamsi ne l’est même pas. Il faut d’ailleurs noter que cette qualification a une durée de validité au-delà de laquelle si vous n’avez pas obtenu de poste de maître de conférences, cette qualification n’est plus valable, il vous faut en repasser une autre. « La qualification obtenue cesse d’être valable à l’expiration d’une période de quatre années à compter du 31 décembre de l’année de l’inscription sur la liste de qualification (Décret 2009-460 du 23 avril 2009 modifiant le décret 84-431 du 6 juin 1984). A titre d’exemple, une personne qualifiée en février 2011, le sera jusqu’au 31 décembre 2015. » Source : https://www.galaxie.enseignementsuprecherche.gouv.fr/ensup/cand_FAQ_qualification.htm#25. C’est exactement le cas de Nyamsi, dont aucune université en France n’en veut pour le moment. Il le dit lui-même (CV)… 2011 : Qualification dans la liste d’aptitude aux fonctions de Maître de Conférences. CNU 17, Philosophie, n°11217217802, du 14 février 2011. Nyamsi, pensez donc déjà à renouveler votre demande de « qualif ». J’espère pour vous que la suite vous sera favorable. La moindre enquête sur votre personnalité dévoilera en effet aux rapporteurs votre réputation d’imposteur et d’usurpateur de titres. Et voilà comment vous aurez tout seul compromis vos minces chances d’accéder à votre rêve : vous voir appeler Professeur. Pourquoi ? Parce que vous voulez vous rendre intéressant devant des dozos ? Yaaaaaaah ! Les « longs yeux ! » (Langage du Camer). Regardez où le mensonge vous a amené, vous vous recouvrez soigneusement de poudrette au point où,même les dozos vous diront : « non, façon tu as menti là, on ne peut plus faire photo avec toi, parce que la honte là est forte deh ! »

… MAIS, NYAMSI, MENTEUR ET BAVARD COMME IL EST A OUBLIE QU’IL AVAIT DEJA DANS UNE VIDEO, AVOUE QU’IL EST ENSEIGNANT DE PHILOSOPHIE DANS UN LYCEE …

Voici retranscrit l’extrait de votre dialogue avec Thierry Ngogang sur STV le 22 août 2014 jugez par vous-même :

…51mn29 du dialogue : TN=Thierry Ngogang, NF=Nyamsi Franklin

TN : Vous enseignez à Rouen ?

NF : oui

TN : Donc, dès que vous êtes sortis vous avez enseigné ?

NF : oui

TN : Vous avez quel titre là-bas ?

(Remarquez la longueur de la réponse à cette question, il parle beaucoup parce qu’il veut créer volontairement le cafouillage, mais il n’y parvient pas. C’est alors que sa mine change, observez (dans la vidéo) le froncement de ses sourcils, signe de son embarras…)

NF : Je suis professeur agrégé de philosophie, c’est l’occasion, de préciser pour le public la différence qu’il y a entre l’agrégation de philosophie et une agrégation qui est très connue par ici (Cameroun), c’est l’agrégation des facultés de sciences juridiques. En France il n’existe pas une agrégation des facultés de philosophie. Il existe un concours de l’agrégation de philosophie, créée par Napoléon à la fin du 19 e siècle. Ce concours s’adresse aux titulaires de bac+5 dans toutes les disciplines qui veulent passer l’agrégation. Mais ce concours permet de devenir professeur dans les meilleures classes de la République, c’est-à-dire celles qui vont de la terminales à la 2e année d’hypokhâgne ce qu’on appelle classes préparatoires. C’est cela l’agrégation de philosophie, détenue par JP Sarthe, détenue par euh…euh…

TN : c’est ce que vous êtes ?

NF : absolument…

La suite dans la vidéo. Le but était juste de retranscrire cette partie de la vidéo ou vous passez aux aveux. Point besoin de vous psychanalyser pour comprendre que vous avez un besoin permanent de mensonge et cette volonté de paraître ce que vous n’êtes pas. Sinon comment expliquer qu’après toutes les dénonciations des internautes camerounais, ivoiriens, et burkinabés, après mon précédent article traitant uniquement de son imposture avérée, que vous, Nyamsi Franklin, en soyez encore à croire que votre rêve de vous voir appeler Professeur agrégé des universités est réel ? Comme s’exclament souvent mes frères camerounais : Ouaaaaaah ! Mon frère, c’est quoi ton problème ? Enseigner deux heures ou trois heures par semaines aux terminales

n’est pas mal ! C’est un très bon statut. Si vous ne pouvez, ni ne voulez vous contenter de « si peu », alors, au TAF, laissez la Côte d’Ivoire et leurs dozos tranquilles, assoyez-vous encore pour quelques années sur votre chaise et votre table, trouvez-vous un contrat post doc.

… vous n’estes ni :

– Professeur Agrégé de Philosophie, Université de Rouen. FAUX vous êtes enseignant de philosophie dans le LYCEE DELAMARE DEBOUTTEVILLE DE FORGES- LES- EAUX DE L’ACADEMIE DE ROUEN – Chercheur au Laboratoire Savoirs, Textes et Langage. UMR 8163 FAUX, vous n’êtes pas membre statutaire de ce laboratoire. Source : http://stl.recherche.univ-lille3.fr/index.html

Franklin Nyamsi : L'usurpateur de titre universitaire.

Franklin Nyamsi : L’usurpateur de titre universitaire.

…L’USURPATION DE TITRES EST UN MENSONGE, UNE TRICHERIE, UN VOL… DONC C’EST UN VICE ET UN DELIT CONDAMNABLE…

Monsieur Nyamsi Franklin je vous mets en demeure, d’arrêter votre mensonge et de cesser cette usurpation de titre dont vous vous rendez coupable. Sachez compte tenu de tout ce qui précède, toute personne se sentant flouée par votre imposture est en droit de se porter partie civile contre vous. Ceci pourrait se faire dans tout pays où vous vous êtes comporté de la sorte. Sachez également que toutes les parties prenantes de la société ayant subi vos mensonges et imposture, sont en droit de se porter parties civiles contre vous et exiger réparation. Donc un camerounais, ivoirien ou burkinabé est en position de vous demander réparations à la hauteur du préjudice subi.

En 2015 les camerounais obligeront tous ceux qui, comme vous croient pourvoir pervertir nos valeurs morales et civiques, à se mettre dans les rangs et appliquer le code de vie en société. « U nôôguê ? » c’est l’une de vos langues. Je laisse les camernautes apprécier la « cohérence » de Nyamsi.

© Correspondance : Anna M. Mvondo Anna.mongomvondo@yahoo.fr

Related posts:

Côte-d’Ivoire – Kili Angeline ou la rancoeur contre Laurent Gbagbo faite femme !
Dr Doumbia Major : La constitution étant inapplicable, il faut une transition
Burkina : les grandes oreilles du colonel Zida

Partagez cet article

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion