Ouraga Obou en 2006 : L’article 35 est inapplicable

Ouraga Obou

Ouraga Obou

LE PROFESSEUR OURAGA OBOU EN MAI 2006……

« Le fait de se prévaloir ne veut pas dire qu’on est le national de ce pays. Il s’agit tout simplement de tirer avantage de la nationalité de ce pays……Cela est possible sans conséquence de perte de la nationalité d’origine. Les hommes politiques ont expressément créé une confusion inutile entre la notion de nationalité et celle de la prévalence pour assouvir leurs desseins lugubres et diaboliser un adversaire politique gênant, en l’occurrence, Alassane Dramane Ouattara……. »

« La seule pièce qui fait foi en matière de nationalité, c’est la carte nationale d’identité. Alassane Dramane Ouattara ne bénéficiant pas d’une carte d’identité burkinabé ne peut, manifestement, pas être accusé d’être un national de la République du Burkinabé Faso…. »

« Les conditions contenues dans l’article 35 sont si dramatiques et si difficiles à remplir en totalité que si on décide de l’appliquer intégralement, personne en Côte d’Ivoire ne sera et ne pourra être candidat à la Présidence. Car est Ivoirien selon le code de la nationalité, tout Ivoirien né d’un parent ivoirien. Si les parents de cet Ivoirien doivent eux-mêmes être nés de parents ivoiriens, cela veut dire que les grands parents de cet Ivoirien sont reconnus à l’état civil de Côte d’Ivoire. Or, Combien sont les Ivoiriens qui peuvent attester de l’état civil ivoirien de leurs grands parents ? Moi-même je ne suis pas en mesure, aujourd’hui, d’apporter la moindre pièce d’identité de mes grands parents………… Si ce n’est pas pour créer des problèmes aux gens, comment peut-on faire figurer de telles considérations dans la Constitution d’un pays….. »

« L’histoire de la Côte d’Ivoire fait d’elle une terre d’immigration et de grand métissage. Un passé qu’elle doit nécessairement assumer. Je ne comprends pas pourquoi les politiques se sont acharnés à faire une Constitution plus sévère que celle de 1994 qui a conduit au coup d’Etat de décembre 1999. Tout ce que j’avais dénoncé comme éléments confligènes au moment des débats constitutionnels a été pris en compte à Linas Marcoussis…. »

« En ce qui concerne Alassane Ouattara, un homme que je ne connais du reste pas, je dirais que son statut évolue en fonction des liens que les hommes politiques du moment ont avec lui. Quand ils sont amis avec lui, il est Ivoirien. Et quand ils ne sont plus amis avec lui, il devient Burkinabé ou voltaïque. Je dis ce qui est ma part de vérité parce que je ne suis au service de personne….. »

Related posts:

Cameroun : 6 personnes tués dans l'incendie d'un container aménagé en salle de jeux
Dr Doumbia Major : Pourquoi Alassane Ouattara refuse de faire modifier l'Article 35 ?
T Gbalin caricaturiste du journal le patriote en Grève de la faim

Partagez cet article

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion